Arcadian – L’homme que je suis

L'homme Que Je Suis

Aux amis qu'on a laissés
Aux chemins qu'on a tracés
Aux mots qui nous ont blessés
Qui nous ont blessés

À tout ce que l'on regrette
À nos fêtes, à nos défaites
Aux erreurs que l'on répète
Que l'on répète

J'assume tout crois-moi
Et si j'avais le choix
Je ne changerai rien du tout
Non rien du tout

J'ai tout gardé
Les bons, les mauvais moments
Oui, j'ai crié
Je me suis trompé souvent
Oh, j'aurais pu avoir mille autres vies

J'ai rien jeté
Les coups et les compliments
Oui, j'ai aimé
Un peu trop passionnément
Mais cette vie a fait l'homme que je suis

À l'amour de nos quinze ans
À qui on n'a pas su parler
Aux conneries d'adolescent
D'adolescent

Aux ambitions qu'on avait
Aux combats qu'on a perdus
Aux vieux amis retrouvés
Et pardonnés

J'assume tout crois-moi
Et si j'avais le choix
Je ne changerai rien du tout
Non rien du tout

J'ai tout gardé
Les bons, les mauvais moments
Oui, j'ai crié
Je me suis trompé souvent
Oh, j'aurais pu avoir mille autres vies

J'ai rien jeté
Les coups et les compliments
Oui, j'ai aimé
Un peu trop passionnément
Mais cette vie a fait l'homme que je suis

C'est pas grave une blessure
Tu verras, on s'en remet
Ça dessine dans nos murs
Une porte d'entrée
El hombre que soy

A los amigos que dejamos atrás
Los caminos que hemos trazado
Palabras que nos hieren
Quien nos lastimo

De todo lo que lamentamos
En nuestras fiestas, en nuestras derrotas.
Errores que repetimos
Que repetimos

Asumo que todo me cree
Y si tuviera la opción
No cambiaré nada
No nada

Lo guardé todo
Buenos tiempos malos
Si grité
Me equivoqué a menudo
Oh, podría haber tenido mil vidas más

No he tirado nada
Golpes y cumplidos
Si me gusto
Un poco demasiado apasionadamente
Pero esta vida hizo al hombre que soy

Al amor de nuestros quince años
A quien no conocíamos
Mierda adolescente
joven

A las ambiciones que teníamos
A las peleas que perdimos
A viejos amigos encontrados
Y perdonado

Asumo que todo me cree
Y si tuviera la opción
No cambiaré nada
No nada

Lo guardé todo
Buenos tiempos malos
Si grité
Me equivoqué a menudo
Oh, podría haber tenido mil vidas más

No he tirado nada
Golpes y cumplidos
Si me gusto
Un poco demasiado apasionadamente
Pero esta vida hizo al hombre que soy

No importa una lesión
Ya verás, lo dejaremos
Dibuja en nuestras paredes
Una puerta de entrada


Letras similares